L’émergence du projet

Depuis 3 ans, l’Accordeur mène le projet participatif « Imagine« , visant à favoriser l’accès aux ressources culturelles locales pour tous, et particulièrement les personnes qui en sont les plus éloignées.

Ouverts aux habitant.e.s du territoire et aussi à l’ensemble des structures médicosociales, d’insertion ou du champ éducatif, il a permis, par la mise en place d’espaces de concertation, d’ateliers mêlant différents publics et l’organisation participative d’événements artistiques sur l’espace public, de créer du lien avec le public de proximité mais aussi entre les structures participantes et les opérateurs culturels.

Cela a fait émerger un formation besoin d’interconnaissance et d’échange entre celles-ci, ce qui a mené l’an dernier à la création d’un groupe de travail autour de la médiation culturelle en libournais, regroupant près de 60 acteurs et actrices de secteurs différents.

Suite aux différents temps d’échanges et à l’émulation très importante qui se créée depuis la mise en place des journées d’échange du groupe de travail « médiation », un nouveau projet a vu le jour : Cultures partagées.

 

Le projet « Cultures partagées »

Le but est de permettre aux acteurs et actrices engagé.e.s sur le territoire de participer, via la mise en œuvre de projets culturels, à une forme de resocialisation de proximité et de donner à chacun.e l’opportunité de prendre conscience de sa responsable dans la construction du monde de demain.

Un objectif de sensibilisation des acteurs et actrice à l’importance du mélange des publics et au travail coopératif est également un élément fort du projet

  • Favoriser les coopérations culturelles en acteurs de différents secteurs
  • Développer la mise en réseau et l’interconnaissance
  • « Désacraliser » auprès de ces structures la mise en œuvre de projets de médiation culturelle
  • Permettre la montée en compétences des acteurs et actrices sur des notions méthodologiques et de mobilisation des ressources
  • Susciter réflexions et débats afin de dégager de nouvelles manière de « faire culture » suite à la crise sanitaire,
  • Réduire les inégalités, déjà présentes, amplifiées par le contexte sanitaire.

 

Projets de médiation « découverte »

En lien avec le respect des droits culturels des personnes, et le postulat que chacun est libre de choisir sa culture et ses affinités artistiques, « Cultures partagées » visera à permettre aux habitant.e.s du territoire les plus défavorisés (par leur handicap, leur isolement, leurs difficultés quelles qu’elles soient…) de mettre en avant leurs capacités créatrices et de bénéficier d’un « accompagnement culturel » par des artistes intervenant.e.s, des sorties culturelles encadrées, toujours dans le respect de leurs choix.

Faire des choix artistiques justement, cela s’apprend. Nous souhaitons dans ce projet permettre la montée en compétences des accompagnant.e.s dans l’encadrement de groupes de bénéficiaires autour d’un projet culturel, et les accompagner dans le recueil d’envies et de paroles autour du choix des projets avec leurs publics, les mettre en lien avec d’autres acteurs mais aussi des publics différents et enfin, de créer la rencontre.

Ainsi, en début d’année 2021, un groupe d’acteurs et actrices a été constitué, mêlant professionnel.le.s de l’insertion, du médicosocial, collectivités locales et opérateurs culturels. Ils vont inventer, puis mettre en œuvre un projet de médiation culturelle à destination de différents publics, en identifiant les ressources du territoire et en s’appuyant sur le contexte, les spécificités des publics et un socle de valeurs partagées.

L’objectif est d’accompagner des structures dans la conception d’un projet, de la naissance de l’idée à la planification, en passant par la rédaction du projet, la déclinaison d’un cadre logique (objectifs, résultats attendus…), la recherche de cofinancements, le développement de partenariats, la communication, l’évaluation, etc.

Un journal de bord sera tenu, et différents documents partagés, afin de permettre à l’ensemble des membres du groupe de travail de suivre l’évolution et les différentes étapes du projet.

 

Restitutions publiques

Une restitution publique des projets sera organisée. Sous formes réduites et reproductibles dans différents lieux, elles mettront en avant la création artistique dans des lieux non vécus comme « intimidants » ou « élitiste ». L’objectif est de démontrer que l’art peut s’inviter partout et se (re)trouver dans le quotidien des personnes.

 

Le groupe de travail « médiation culturelle en libounais »

Le  groupe de travail « médiation culturelle en libournais » est réservé aux professionnel.le.s confronté.e.s de près ou de loin à des projets de médiation, c’est-à-dire les acteurs et actrices du champ médicosocial, culturel, socioculturel, de la jeunesse, de l’enseignement, de l’insertion, de l’animation, du sanitaire, les représentant.e.s des services animation, jeunesse ou culture des collectivités, et aux artistes. Il vise par des journées d’échanges et de formation, des outils collaboratifs, de la ressource, une « permanence », des mises en réseau… à favoriser le développement de projets collaboratifs de médiation, et, ainsi permettre au plus grand nombre d’accéder à la culture.

 

Professionnel.le du secteur ? Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez Katy – Co-directrice & responsable des actions culturelles – mediation@metslaprise.org